Forum de l'administration du Comté de Flandre - Het centrum voor de administratie van het Graafschap Vlaanderen
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Livre III : De la Religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phillau

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 09/10/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Bazas
Grade:

MessageSujet: Livre III : De la Religion   Dim 1 Avr 2007 - 22:23

LIVRE III : De la religion

Article 1.
Le comte des Flandres se doit de respecter le concordat Flamand.
Citation :
CONCORDAT FLAMAND


I. Le rôle de l'Eglise dans l'organisation spirituelle du comté.

Article 1.
Le Concordat fait de l’Eglise Universelle la religion officielle du Comté de Flandres.

Article 2.
Etant la seule religion légitime [HRP : par le codage], elle seule peut répondre aux questions spirituelles de la chrétienté.

Nous reconnaissons la seule légitimité et la seule tolérance à la religion spinoziste et aux disciples d'Averroès.
Pour les fidèles qui ont sombré dans l'erreur hérétique, notre parole, notre foi, nos gestes pieux seront notre seule et unique réponse. Libre à eux d'ignorer les préceptes d'Aristote, la communauté Aristotélicienne prendra à cœur, sagement et pacifiquement, à réintroduire les âmes égarées vers nos églises et nos cathédrales.

Le domaine spirituel est à la charge unique de l'Eglise Aristotélicienne.

II. Le rôle de l'Eglise dans l'organisation temporel du comté.

Article 3.
Une place au conseil municipal pourra être réservée pour le curé de la paroisse ainsi qu’une place à la légature des bourgmestres pour l’évêque. Ils pourront participer activement aux débats pour défendre les intérêts de l’Eglise. Cependant si un des représentants de l’Eglise venait à enfreindre les articles 5 ou 6 il serait, après vote du conseil flamand, déchu de ses droits au conseil municipal ou à la légature des bourgmestres.

Article 4.
Un nombre défini de place au parlement sera réservé pour les représentants de l’Eglise dans le Comté de Flandres. Ils pourront alors participer activement aux débats pour défendre les intérêts de l’Eglise. Cependant si un des représentants de l’Eglise venaient à enfreindre les articles 5 ou 6 il serait, après vote du parlement flamand, déchu de ses droits au parlement flamand.

Article 5.
Le représentant de l’Eglise, en tant que membre d’un conseil pourra se voir confier certaines tâches par le Comte ou le Maire ou le Président du Parlement dans la mesure où elles ne rentrent pas en conflit avec les valeurs de l’ecclésiastique.

Article 6.
Avant d’entrer en fonction les prêtres et les évêques, prêteront un serment de fidélité suivant les termes suivants : « Je jure et je promets à Dieu, sur les saints évangiles, de n’avoir aucune intelligence, de n’entretenir aucune ligne, ni au-dedans, ni au-dehors qui soit contraire à la tranquillité publique. Et si, dans ma paroisse, mon Archevêché ou ailleurs, j’apprends qu il se trame quelque chose de préjudiciable au Comté, je le ferais connaître au conseil. »

Article 7.
Par ce présent serment les ecclésiastiques qui participent à un conseil s’engagent à ne pas révéler d’informations pouvant compromettre la sûreté civile. Tout écart à cette règle pourra être porté devant un tribunal pour haute trahison. Cependant si les informations détenues par l’ecclésiastique sont de nature à mettre en danger le Vatican, les intérêts de l’Eglise ou sont contraires aux valeurs de l’Eglise ou obtenues sous le secret de la confession alors le conseil Flamand ne pourra ne pourra pas lui tenir rigueur de son comportement. En cas de grave conflit entre le conseil et le Vatican, le conseil peut voter l'exclusion temporaire de l'évêque du conseil.

III. Le rôle de l'Eglise dans la vie civile.

Article 8.
Les mariages aristotéliciens sont les seules mariages reconnus comme valides. Un acte comtal sera gardé dans les archives comtales par le Gardien du Sceau Comtal.
Il est de la responsabilité des représentants de l’église de fournir au Comté une copie certifiée de l’acte de mariage aristotélicien.


Article 9.
L’Eglise se donne comme mission d’aider les plus démunis. Dans ce cadre, ses représentants devront de manière active participer à l’entraide citoyenne et autant que possible coordonner leurs efforts avec les autorités municipales et comtales.

Article 10.
L’Eglise se donne comme mission de participer le plus activement possible à l’éducation du peuple. Cela peut être fait à l’Université soit par des artisans qui le souhaitent ou par des notables d’un rang plus élevé. Cependant les autres ecclésiastiques peuvent également enseigner en dehors de celle-ci dans leur village.

Article 11.
L'Eglise se donne comme mission d'enterrer les corps des morts et de leur donner les derniers sacrements.

Article 12.
Par volonté du Roi, la très Sainte Inquisition est instituée dans les provinces du royaume de France incluant donc le Comté des Flandres dans le respect de ses lois.

IV. Le fonctionnement de l'Eglise Flamande

Article 13.
L’Eglise est représentée par sa Sainteté le Pape. La Curie romaine est le parlement de cette Eglise.

Article 14.
L’archidiocèse de Reims (comprenant Malines, Cambrai, Beauvais) est dirigé par son Archevêque métropolitain, nommé par le pape dans cette charge. C'est lui qui nomme les curés et son conseil diocésain.
L'archidiocèse suffragant de Malines (comprenant Tournai, Gant, Dunkerque, Antwerpen) est dirigé par son Archevêque, nommé par le pape dans cette charge. C'est lui qui nomme les curés et son conseil diocésain.
L'archidiocèse suffragant de Cambrai (comprenant Cambrai, Calais, Azincourt, Péronne) est dirigé par son Archevêque, nommé par le pape dans cette charge. C'est lui qui nomme les curés et son conseil diocésain.
Le diocèse suffragant de Beauvais (comprenant Clermont, Amiens, Bertincourt) est dirigé par son Evêque, nommé par l'archevêque métropolitain de Reims et par le pape dans cette charge. C'est lui qui nomme les curés et son conseil diocésain.

Article 15.
Le respect de La hiérarchie ecclésiastique devra être respectée pour toutes les relations entre l’Eglise et le pouvoir temporel.


Article 2.
Tout comte des Flandres se doit d’être baptisé.

Article 3.
Tout comte des Flandres se doit de jurer allégeance au Roy, au peuple et à la Constitution du comté des Flandres devant Aristote et Sainte-Illinda, sainte patronne des Flandres.

Article 4.
L’unicité de l’âme [joueur], de l’esprit et du corps [compte] ne saurait connaître d’exception. Toute manipulation de ces éléments est un crime contre la communauté. [Un joueur ne peut avoir qu’un et un seul compte] et des poursuites pour Sorcellerie seront entamées.
Lors d'un fait avéré et prouvé de sorcellerie (multi compte) et uniquement dans ce cas, le juge a le droit de prononcer la sentence capitale, qui est, dans les Royaumes, l'éradication (et non pas la mort).
Le juge doit déterminer précisément, si possible avec la coopération de l'accusé, quels sont tous les clones et les éradiquer, tandis qu'il accorde la vie sauve au personnage principal (qu'il peut toutefois punir d'une peine d'amende ou de prison). Les noms des clones résidant hors de son duché de juridiction seront communiqués à l'inquisiteur zippo (un des admins) qui les éradiquera les cas échéants.
Citation :
Revenir en haut Aller en bas
 
Livre III : De la Religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre III : De la Religion
» Le livre de Sylvania : Religion
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» Autorisation de voir et de récuperer un dénommé livre , "Les Secrets des Erothain".
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville et le Chateau de Bruges :: Chateau de Bruges - Kasteel van Brugge :: Bibliothèque Tristan de Salignac :: Archives :: Archives Comtales :: Corpus Législatif du Comté des Flandres-
Sauter vers: