Forum de l'administration du Comté de Flandre - Het centrum voor de administratie van het Graafschap Vlaanderen
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 30 avril 1454 : Sermon et Bénédiction du Conseil de Flandres

Aller en bas 
AuteurMessage
lilin

avatar

Nombre de messages : 918
Localisation : Gent/Gand/Ghent
Date d'inscription : 10/10/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Imleach
Grade: Aucun

MessageSujet: 30 avril 1454 : Sermon et Bénédiction du Conseil de Flandres   Dim 5 Nov 2006 - 15:07

Officiant : son Eminence Jeandalf

Mes amis, mes enfants, mes frères et sœurs,

En ce dernier dimanche du mois je viens au devant de vous pour mon sermon qui, si Dieu le veut, se ferra chaque mois.

Comme nous sommes le premier dimanche qui suit la formation du conseil, le mot conseil lui-même m’a inspiré. Il est d’autant d’actualité en cette période trouble où des choix difficiles devront sans doute être prix par de nombreux citoyens.
Prodiguer des conseils est une obligation pour toute personne ayant soit une fonction, soit une formation qui l’avantage dans certains domaines, mais donner des conseils n’est pas imposer notre vision des choses mais bien utiliser cette vision pour éclairer d’une façon personnelle son entourage. Tout bon Aristotélicien devrait donner ses conseils sans se soucier de ce que les gens pourraient penser de lui. Il ne devrait pas penser à la réaction des gens, qu’ils le critiquent ou le remercient. De plus, nous ne devrions pas tendre l’oreille aux insinuations de la créature sans nom qui pourraient nous détourner de la prodigation de conseils, sous prétexte que nous pourrions nous sentir supérieur aux autres. Satisfaire Dieu et chercher à obtenir Son Agrément, tel devrait être le seul objectif et l’unique motivation.
Le père Fleadneaj disait déjà il y a quelques Siècles : « Par la sagesse et les bons conseils, tu guideras le fidèle non seulement dans sa vie terrestre mais aussi le sentier qui le conduira auprès de notre seigneur.
Discute avec eux de la meilleure façon de faire, mais n’impose pas parmi deux choix raisonnables car c’est notre Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux la route que nous devrions suivre.
N’oublions jamais que le conseilleur n’est pas le payeur, et donc que la sagesse et une bonne logique complétées d’une analyse des faits sont les éléments les plus importants que doit posséder un celui qui veut conseiller. Ce dernier doit savoir choisir le moment opportun et les moyens appropriés pour donner des conseils. Par exemple, l’on devrait choisir judicieusement ses mots et donner conseil d’une manière très douce. Celui qui prodigue un conseil ne devrait pas le faire publiquement de peur d’embarrasser la personne qu’il conseille et il fuira votre parole. »


Je ne donnerai donc pas de directives au nouveau conseil, car d’une part ce n’est pas mon devoir de le faire, et d’autre part lui seul et son comte payeront ou récolterons les fruits de leurs choix.
J’espère juste qu’ils écouteront toutes les voix d’où qu’elles viennent avant de prendre leurs décisions et que le conseil aura le désir d’ordonner le convenable et de réprouver le blâmable.

Notre guide Aristote à dit un jour que « Parce que la politique fait appel à la fois à la raison et à la moralité des hommes. La raison d'être de l'État doit être le bien commun. Donc les gouvernements sont nécessairement bons quand ils visent l'intérêt commun ». Je prie Dieu que le gouvernement de Flandre soit bon.

A la demande du comte je bénis le conseil de Flandre pour qu’Aristote soit leur guide dans la recherche :

Jeandalf prit la coupe d’eau bénite et bénis les membres du conseil présent avec son goupillon

Au nom du Père, des Prophètes et de tout les Saints. Amen.

Que notre Seigneur vous bénisse et vous garde ;
qu'il vous découvre son visage et vous prenne en pitié ;
qu'il tourne vers vous son visage et vous donne la paix ,
à vous mes frères et mes sœurs, vous qui œuvrez pour la communauté
à toutes celles qui viendront vous aider et qui visent l'intérêt commun ,
et à toutes les autres qui servent la Flandre dans tout le royaume,

Moi, Jeandalf, votre Ami et serviteur de l’église Aristotélicienne. Moi votre frère et votre père, je prie tout nos Saints d’intercéder auprès d’Aristote et du Messie christos, pour que le Père des cieux réalise et confirme pour vous, cette très sainte bénédiction du conseil de Flandre, pour que ceux qui nous dirigent fassent les bons choix pour leurs sujets.

De la même façon je vous bénis vous Aristotélicien de Flandre, qui vivez sur cette terre, demeurez toujours les amis de Dieu, les amis de vos amis et soyez toujours attentivement fidèles aux promesses que vous avez faites au Seigneur.
Que le Seigneur soit toujours avec vous, et puisiez-vous être, vous aussi, toujours avec lui !


Maintenant préparons-nous à la célébration de l'Eucharistie en reconnaissant que nous sommes pécheurs.


Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères, que j'ai péché, en pensée, en parole, par action et par omission, oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je vous demande , mes amis, mes frères et tout les Saint de l'église Aristotélicienne, de prier avec moi le Seigneur notre Dieu.
Amen.




Le Très Haut soit avec vous.

Et avec votre esprit.

Que Dieu Créateur de toute chose vous bénisse,

Amen.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
30 avril 1454 : Sermon et Bénédiction du Conseil de Flandres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 30 avril 1454 : Sermon et Bénédiction du Conseil de Flandres
» Joueur du mois d'avril
» [Festival du jeu Toulouse 2010] 23-24-25 avril
» [Comics] LEGO Magazine mars - avril 2010
» [RP] La Fronde de janvier de l'an de Pâques 1454

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville et le Chateau de Bruges :: Ville de Bruges, Capitale des Flandres - Stad Brugge, Hoofdstad van Vlaanderen :: Cathédrale Saint Sauveur de Brugge-
Sauter vers: