Forum de l'administration du Comté de Flandre - Het centrum voor de administratie van het Graafschap Vlaanderen
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cordelia58 - brigandage - [coupable - 2 jours et 20 écus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosa
La Plus Belle Blonde des Flandres
avatar

Nombre de messages : 4309
Localisation : http://maisonharlegnan.forumactif.com/forum.htm
Date d'inscription : 13/05/2006

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Tournai
Grade: Aucun

MessageSujet: Cordelia58 - brigandage - [coupable - 2 jours et 20 écus]   Ven 14 Mar 2014 - 23:28

Procès ayant opposé Cordelia58 au Comté de Flandres

Cordelia58 était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.

Gondicaire a écrit:
***
Gondicaire en juge consciencieux avait écouté tous les protagonistes de l'affaire.
Maintenant c'était clair.
Il avait affaire à de vils brigands et le courroux de la justice Flamande allait s'ébattre sur le prévenue.
***
Etant donné qu'une personne d'église a été victime d'un vol. Etant donné que le prévenu essaye de nous prendre pour des buses en racontant des histoires alambiquées de dons à des inconnus alors que Monseigneur Onael rendait service à la communauté des fidèles en transportant des marchandises pour le compte de la mairie de Tournai.

Je vous conseille Cordelia58 de ne plus commettre ce genre de méfaits. La seule manière de faire fortune c'est uniquement par le travail.

Vu le Livre II Chapitre 2 opus 3 article 2 du corpus législatif Flamand.
Vu le Livre II Chapitre 2 opus 1 article 4 du corpus législatif Flamand.

Je vous condamne à deux jours de prison et vingt écus d'amende.
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 2 jours et � une amende de 20 écus.

Ascalion a écrit:
Acte d'accusation

Votre Honneur,

Nous sommes ici ce jour pour traiter de faits punissables commis par le nommé Cordelia58, en date du 21 février 1462, sur les routes aux alentours de Tournai.
L'agresseur était avec deux acolytes du nom de Xpax et yann58390.

L'individu est accusé d'avoir agressé l'archevêque Onael. La victime affirme par ailleurs avoir été dépossédée de ses biens sous la menace des armes. Le butin est estimé à plusieurs centaines d'écus.

Ces faits constituent un trouble à l'ordre public.

Les loi enfreintes :
Op. 3. De la moyenne Justice. (Livre II, Chap II)
Article 2.
Du Trouble à l’Ordre publique :
Constitue un acte de Trouble à l’Ordre public toutes actions correspondant à un vol de richesse (marchandises et/ou écus) d'une autre personne avec ou sans intention de la tuer, de la blesser.


Accusé, veuillez vous lever.

Je vous informe que :

1- Vous êtes ici pour avoir enfreint le Corpus Législatif des Flandres que vous pouvez consulter ici : Gargote > Corpus Législatif et décrets flamands

2- Vous avez droit à un avocat. Si vous en connaissez un, vous pouvez dès maintenant l'inviter à la barre comme témoin.
Si vous n en connaissez pas, vous pouvez en demander un et on vous en désignera un d office.

3- Vous resterez libre pendant toute la durée du procès, en attendant le verdict.


Sera appelé à témoigner:
Onael_, victime de l'agression


Ascalion d'Abancourt
Le 21 Février 1462
Procureur des Flandres

Cordelia58 a écrit:
Première plaidoirie de la défense

Dame Cordélia entra dans la salle d’audience et salua l’assemblée d’un « bonjour » et le Procureur et le Juge d’un « que la place m’est heureuse de vous y rencontrer ».

« Je me présente ce jour devant le tribunal de votre comté afin de m’expliquer sur cette histoire abracadabrante
En effet je me trouvais avec mes amis Xpax et Yann58390 sur la route de tournai à Bruges, nous nous rendions dans cette dernière ville qui dit on est la Venise du nord et après avoir visité son beffroi, ses canaux et manger du bon chocolat arrivé il y a peu du nouveau continent effectivement c’est une très belle ville envoutante.
Donc sur la route pour Bruges nous avons croisé Dame Oanel et nous avons sympathisé, é »tant encombrée elle nous a demandé de l’aide pour transporter ses biens, et nous grandes âmes charitables nous avons bien entendu accepté.
C’est lors de notre séparation que Dame Oanel, a dit et je vais reprendre ses termes : < Mes enfants quelle bénédictions de vous avoir rencontré, merci d’avoir transporté mes biens jusque là, mais voilà je suis femme d’église et je vie dans le Luxe et la Volupté, je vous le dit mes enfants, je fais le vœu devant vous de pauvreté et vous cède tout mes biens>
Nous ne demandions rien mais vu la chance nous n’allions pas refuser votre honneur.
Si nous ne sommes pas en présence d’une folle ou d’une girouette Dame Oanel pourra confirmer cette version.
Maintenant votre honneur je me retire.
En restant à votre disposition
Bise"

Dame Cordélia se retourna et pris la direction de la sortie, un large sourire se dessinait sur son visage.

Ascalion a écrit:
Réquisitoire de l'accusation

Votre Honneur,

Mon réquisitoire sera très court. Nul besoin d'argumenter plus que de raison pour vous convaincre de la culpabilité de cette individu.

Premièrement, les versions des trois accusés ne concordent pas. Sûrement se sont-ils accordés sur leur ligne de défense, ils n'ont cependant pas eu le temps de s'accorder sur les détails. L'un parle d'un soi-disant transport de marchandise pour aider la victime, l'autre pas. Pourquoi ?

Deuxièment, pourquoi la victime aurait-elle porté plainte après avoir donné ses biens ? Pour les piéger ? Excusez-moi votre Honneur, mais il est grotesque de penser que notre Archevêque ait pu pensé piéger des individus qu'elle ne connait absolument pas. Et si tel avait été le cas, elle ne leur aurait pas donné tout ses biens.

Je tiendrai mots pour mots le même discours lors du procès de Xpax, autre incriminé dans l'affaire.

Fait à Bruges le 8 Mars 1462
Par Ascalion d'Abancourt

Dernière plaidoirie de la défense

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Onael a écrit:
L'accusation a appelé Onael_ à la barre

Voici son témoignage :
*L'Archevêque se présenta,le visage encore marqué par sa mésaventure,et une main posée sur cette côte brisée qui ne cessait de la torturer.Quand on l'appela,elle se présenta devant la Cour et salua poliment tout le monde avant de prendre la parole*


Je ne suis ni folle ni girouette,mais par contre,l'accusé l'a bien souligner,je suis femme d'église,et en cela,honnête et non menteuse.Ainsi,devant vous,votre Honneur,et Procureur,je jure devant Dieu n'avoir jamais donné les biens de l'Eglise que je transportais.
Je cheminais paisiblement vers Tournai,après avoir séjourné quelques jours à Bruges,où j'ai ordonné un nouveau Curé pour la ville.Margot,ma suivante,conduisait la charrette qui transportait des pots de culture pour le maire de Tournai,ou encore de la pierre du Comté,que l'on m'avait confié pour la construction d'une cheminée.J'avais aussi une hache ,chèrement acquise pour permettre la coupe de bois à Anvers et aider ainsi la ville de Dunkerque où je réside,ou encore des plantes,que j'apportais à Soeur Rosa,médicastre à Tournai,et à qui elles auraient été bien utile.Voyez,tous ces biens servaient les intérêts du Duché et des paroisses de mon Diocèse.Leur vente devait financer les coffres de l'Archevêché,je ne les estimaient donc pas comme des biens personnels que j'aurais pu céder sans ambages aux premiers venus.
Nous cheminions donc,paisiblement,Margot sur la charrette et moi sur Suie,mon Frison,quand trois ombres ont surgies devant nous.Elles brandissaient toutes trois des épées,et voulaient que je leur laisse tous mes biens.
J'ai demandé à Margot de descendre de la charrette,sachant pertinemment qu'il serait vain de tenter quoique se soit.Malheureusement,tous les biens ne semblaient pas leur suffire,et ils en voulaient aussi à mon cheval,magnifique au demeurant,et à la bourse que je portais à la ceinture.Alors que l'un d'eux tenta de m'asséner un coup,je me suis défendu avec mon bâton,que j'ai appris fort heureusement à manier.
Hélas,à trois à s'acharner sur ma frêle personne,comment aurais je pu résister?Cela à juste permis à ma suivante de fuir,avec mon chien,encore trop jeune pour me défendre.J'ai juste eu le temps de claquer la croupe de Suie pour qu'il s'échappe aussi,avant de me voir asséner un coup en plein visage qui me fit tomber au sol.
Quand on m'arracha la bourse qui était à ma ceinture,ils se permirent de m'asséner un coup de pied,qui selon les constats de Soeur Rosa,médicastre,m'ont brisé des côtes.
Je me suis ainsi réveillée bien longtemps après,et j'ai pu gagner tant bien que mal et au prix de grandes souffrances Tournai...Je tiens à préciser à la Cour qu'à aucun moment ,je n'ai dit que j'étais "Femme d'église".Il vous sera donc aisé de déduire que ces malandrins ont su reconnaitre en le blason qui ornait ma charrette,des armes épiscopales,et qu'ils m'ont donc attaqué en sachant pertinemment qu'il frappait un clerc de notre Sainte Eglise.Je me permets aussi de rappeler que le Concordat de Lannoy Clairambault,liant les Flandres à l'Eglise appui la gravité de tels actes.
Pour terminer,je tiens à préciser que je suis bien désolée de voir que ces personnes n'ont su prendre la main tendue,le jour même de leurs exactions,où je leur proposais,contre retour des biens,ma clémence,et le Pardon.

*Onael lacha un long soupir qui lui tira une grimace douloureuse,avant d'incliner courtoisement la tête et de regagner sa place,attendant la suite*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.regartdevie.com
 
Cordelia58 - brigandage - [coupable - 2 jours et 20 écus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cordelia58 - brigandage - [coupable - 2 jours et 20 écus]
» Yann58390 - brigandage [coupable - 3 jours et 20 écus]
» [Brigandage] Tass_ [3 jours prison]
» Des passagers d'Air Algérie bloqués pendant trois jours
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville et le Chateau de Bruges :: Chateau de Bruges - Kasteel van Brugge :: Tour de la Comtesse Mariemagnes - Justice Comtale :: Bureau du Juge :: Archives Judiciaires-
Sauter vers: