Forum de l'administration du Comté de Flandre - Het centrum voor de administratie van het Graafschap Vlaanderen
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Procès ayant opposé Slamjack au Comté de Flandres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ascalion

avatar

Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Procès ayant opposé Slamjack au Comté de Flandres   Mer 14 Sep 2011 - 19:22

Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.

Le prévenu a été condamné à une peine de 20 écus d'amende.

Verdict
Citation :
  L'accusé n'est pas en Flandres, cela ne m'empêchera pas de rendre mon verdict.

Je peux comprendre que l'accusé essaye de se défendre de cette manière, mais on ne me la fait pas. Il n'a pas insulté Ascalon directement en ne lui parlant pas directement et en n'utilisant pas son nom. Certes ! Il n'empêche qu'il est normal que le plaignant se sente insulté, puisqu'il s'agit bien d'insultes.

Je n'aurai cesse de le dire, j'en ai ma claque de ce genre de procès. Oui l'insulte est prohibée, et c'est tout à fait normal. Mais des personnes telles que vous (nobles et ayant des responsabilités) devraient pouvoir régler ce problème d'une autre manière, surtout lorsqu'il s'agit d'insultes aussi futiles.

Toutefois, je reconnais l'accusé coupable des faits qui lui sont reprochés, et le condamne à une amende de 20 écus.

Justice est rendue !


Fait à Ghent,
le 14 Septembre de l'an de grâce 1459,
Par Ascalion d'Abancourt,
Juge des Flandres



NB HRP : LJD Ascalon, essaie d'écrire ton témoignage directement sur le jeu la prochaine fois, car en l'état c'est très agaçant à lire.

Acte d'accusation
Citation :
La pucelle se présente devant le juge et répète machinalement les mots rédigés par sa marraine lors de son intérim, essayant d'oublier que jamais elle n'aurait si mal parlé à son parrain si elle n'etait procureur. Quand faut y aller....

"Votre Honneur,

Nous sommes ici pour traiter des faits punissables commis par le nommé Slamjack en date du 12 juillet de l�an de grâce 1459.

Il lui est reproché d'avoir insulté le Comte Ascalon Breydel, lors de son dernier procès au tribunal.

Voici les preuves, citées des minutes d'un procès :

"C'est comme "trou du cul". Quand je dis à Ascanain qu'il est un trou du cul, c'est une image. C'est presque sympathique. Même si sa bouche peut y faire penser, Ascanain n'a rien d'un orifice rectal. Donc, quand je dis "trou du cul", c'est comme si je disais "eh mon pote"! Même chose ici pour le Fier Cul, quand je l'appelle "vermine" ou "crétin"."

Ces propos ont été tenus dans l'enceinte du tribunal.

Ces faits sont punis par la loi en vertu du Livre II, Chapitre III, Opus III du CL en son article 2, §3, que je vous cite:
"Toute insulte ou menace ou harcèlement proférée à l'encontre d'un citoyen sera considérée comme un trouble à l'ordre public."

Seront appelés a témoigner: Ascalon Breydel, Guy de Dampierre


Accusé, levez-vous !
Je vous informe que :
- Vous êtes ici pour avoir enfreint le Corpus Législatif des Flandres que vous pouvez consulter ici :http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=322643&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight=
- Vous avez droit à un avocat. Si vous en connaissez un, vous pouvez dès
maintenant l�inviter à la barre comme témoin. Si vous n�en connaissez
pas, vous pouvez en demander un et on vous en désignera un d�office.
- Vous resterez libre pendant toute la durée du procès, en attendant le verdict.


Accusé, la Cour vous écoute !"

Conformément aux Lois Flamandes, acte d�accusation établi le 26 août de l'an de grâce 1459 par Camille Agathe de Clairambault, Procureur des Flandres.

Première plaidoirie
Citation :
*Le Baron Noir se présenta vite fait devant la Cour de Justice. Il salua simplement les magistrats, visiblement vexé de devoir comparaître pour ce qu'il considérait comme une non-infraction*

Votre Honneur,

la loi est claire et stipule : "toute insulte [...] proférée à l'encontre d'un citoyen sera considérée comme un trouble de l'ordre public".

Je nie avoir insulté le plaignant au sein du tribunal! Je plaide non-coupable.

Où voyez-vous que je qualifie Ascalon de trou du cul!? Nulle part au cours de ce procès!

Au contraire, je prends même la peine de préciser qu'Ascalon n'a RIEN d'un orifice rectal.

*Sur un ton professoral, il ajoute*

Ce qui est pourtant la définition du terme "trou du cul".

Comment peut-on me reprocher, d'un côté, de le qualifier de "trou du cul", alors que, de l'autre côté, je précise qu'il n'a rien d'un "trou du cul" !?

C'est impossible. Tout simplement parce que je n'ai pas dit, au cours de ce procès, que Breydel était un trou du cul. Relisez bien mes propos. J'ai simplement fait une comparaison avec une affaire précédente.

Si j'avais dit, en m'adressant à Breydel : "Tu n'es qu'un orifice rectal" ; Ou si j'avais parlé de lui, en disant "Ascalon est un orifice rectal". Là oui, l'insulte était flagrante. Mais non. J'ai fait dans l'hypothétique : "C'est comme si je disais...". En prenant bien soin, parce que je connais le genre de pleurnichard, de préciser qu'il n'étais pas un orifice rectal, autrement dit un trou du cul.

Démontration. Imaginons que je dise maintenant : " C'est comme si je disais que le Juge est un sphincter" en prenant la précaution d'ajouter "Le Juge n'a rien d'un muscle anal". De vous à moi, Votre Honneur, vous sentirez-vous insulté?

BIENSUR QUE NON!

Il faut vraiment vouloir chercher la petite bête pour oser déposer plainte sur une telle bêtise!

*Le Baron Noir regarde le procureur d'un air sévère*

Et il faut vraiment être une gamine impressionnable pour accepter une plainte aussi peu fondée! Surtout quand on connait le contexte : la seule motivation du plaignant étant de m'envoyer devant le tribunal aussi souvent que possible, quel que soit le prétexte, fondé ou non!

*Sourire. Il peut faire ça aussi souvent qu'il le veut, maintenant, ça ne mènera à rien. Le Sanguinaire aura un gros casier judiciaire, oui et alors? A nouveau, dans l'cul lulu.*

Enfin, Votre Honneur, je cite, dans mon exemple, un "Ascanain". Vous même, Ascalion, vous êtes-vous senti visé lorsque j'ai dit : "C'est comme si je disais à Ascanain..." !? Pourtant, Votre Honneur, votre patronyme est tout aussi proche d'Ascanain que celui du plaignant.

Ainsi, pourquoi lui se sentirait insulté et pas Vous?

Tout simplement parce que lui ne cesse de vouloir me casser les burnes, la voilà la raison! Et que si demain je disais "L'Anversois est une bourse molle", il déposerait à nouveau plainte pour insulte! Et ce même si je précisais, dans la foulée, qu'il n'y a rien d'insultant à avoir une bourse molle!

Votre Honneur, si vous ne devez faire qu'une seule chose au cours de ce procès, je vous demande de relire mes propos. Vous verrez que je n'y ai pas insulté Ascalon Breydel.

*Il salua la Cour en jetant un dernier regard sévère en direction du procureur*

Mes respects, Votre Honneur.

Premier réquisitoire
Citation :
*Camille, au début, écoutait religieusement. Elle avait même envie de répondre à la pléthore de questions d'Ascalon, avant de réaliser que celles ci étaient purement rhétoriques. Le discours durait, durait, et la jeune fille piquait du nez quand on lui rappela que le juge attendait son réquisitoire. S'evaillant en sursaut, elle déglutit et s'avanca le rose aux joues, évitant le regard courroucé de son parrain.Impressionnable, Camille ? Et comment ! Mais quelle que soit la peur ou le respect que lui inspiraient les hommes présents, elle devait parler, et bien. Aussi s'éclaircit-elle la gorge.*

Ahem. Votre honneur, l'accusé prétend avoir fait dans l'hypothétique : C'est comme si je disais.. Seulement il n'a point dit si, mais quand : QUAND je traite Ascanain de trou du cul. Il admet donc avoir par le passé, traité ascanain de trou du cul. De même : quand je l'appelle vermine ou crétin. Quand, pas si. Donc, avec tout le respect que je dois à mon pa.. l'accusé, ce n'était pas si hypothétique que cela. L'accusé a bien traité Ascanain de trou du cul et autres.

Mais si on se penche sur la signification pure et simple des dires de l'accusé, il faut bien admettre que l'accusé n'a pas nommément insulté le plaignant, puisqu'il parlait d'Ascanain et que vous même portez un nom proche de ce patronyme. Or aucun témoin pouvant prouver qu'Ascanain et Ascalon sont la même personne, ne s'est présenté à la cour ce jour, il manque donc un élément au dossier....

Mais pour les besoin du procès imaginons un instant qu'il s'agisse bien du meme homme: si nous nous penchons sur le contexte, puis que l'accusé et le plaignant en parlent tous deux : je ne puis nier au vu du nombre de plaintes, parfois irrecevables, lancées contre l'accusé par le plaignant, que l'accusé ait des raisons de se sentir harcelé. Qui, dans un tel contexte, ne serait pas passablement irrité, au point de se laisser aller à relâcher la pression par quelques facéties verbales ? Une sainte comme ma marraine, peut être... Mais les faits sont là : l'accusé est un Seigneur de Guerre. Du genre qui brûle une ou deux chaumières quand il a mal dormi. Faut pas confondre.

Je demande donc, si votre honneur le reconnait coupable, que le Seigneur des Lys les Lannoy soit condamné à une amende symbolique pour avoir perdu patience au cours d'un des proces que lui faisait le plaignant, à qui je recommande de provoquer l'accusé en duel dans la lice, la prochaine fois que les paroles de l'accusé lui déplairont. Je crois que ça s'appelle "s'expliquer d'homme à homme".

Car rappelons le, incidemment : les deux parties impliquées ici sont des nobles. Il serait aisé pour le plaignant de régler cette affaire en lice et laver ainsi son honneur sans faire perdre son temps et ses précieux écus au Comté.

Deuxième plaidoirie
Citation :
.


Slamjack pour la défense :
Citation :
*Le Baron Noir se leva à l'issue du témoignage du plaignant*

Je signale à la Cour que le sursis est déjà tombé.

*Pour quelqu'un qui avait autre chose à faire que de passer ses journées au tribunal, le pleurnichard semblait pourtant aimer perdre son temps dans des procédures foireuses et inutiles*

Je peux être en prison une semaine sur deux, ça ne m'empêchera pas de dire ce que je pense.

*Et l'accusé se rassit*


Ascalon, pour l'accusation :
Citation :
Ascalon était de nouveau présent au Tribunal pour avoir été insulté par le sire Slamjack. La derrière fois qu�il lui avait lancé un procès, le bougre n�avait pas hésité à le frapper en pleine séance. Comble de l�accusé, faire passer la victime pour encore plus victime, le sire Slamjack avait mal intuité et calculé les conséquences de son geste ce jour là.

Ascalon se leva et alla témoigner, pour une tout autre affaire.

////////////

Me voilà une nouvelle fois convoqué devant cette Cour, pour un fait qui devient tristement récurrent en Flandres, les insultes de Slamjack ! Cela amuse cet homme d�insulter ses concitoyens et de se retrouver ici ? Surement à le voir agir de la sorte.

En l�espèce, il était devant cette même Cour pour avoir insulté un Pair de France� je crois d�ailleurs qu�il a été reconnu coupable pour ce fait ! Une bonne chose, à n�en pas douter ! Mais dans son semblant de défense� car peut-on vraiment appeler ça une défense ? Il se permet de me traiter et avec des qualificatifs pour le moins qu�on puisse dire, peu gratifiants. Traiter une personne, de, je le cite �� Quand je dis à Ascanain qu'il est un trou du cul, c'est une image. �� est-ce normal ? Surtout quand on veut se défendre ? Il était ici pour insulte, et il insulte une personne tierce à l�affaire. Que cherchait-il faisant cela ? Un nouveau procès pour insulte ? Et bien si c�était sa finalité, j�espère qu�il en est heureux, car il a son procès !

Selon ce même insulteur de Slamjack, �� Même si sa bouche peut y faire penser, Ascanain n'a rien d'un orifice rectal. �� , voilà une belle insulte par négation� Une insulte d�un courage certain, puisqu�il dit cela alors que je ne suis pas présent. D�ailleurs, que ferais-je au Tribunal ? S�il y est abonné, ce n�est pas mon cas� Une insulte gratuite et pire, alors que j�étais absent.

Le pire ici, c�est que l�accusé n�assume même pas son insulte� En effet, il omet volontairement une partie de ses dires, basant sa défense sur la seconde partie qui est tout autant insultante. Omission n�est pas mensonge ? Certes, mais ici, il nous fait preuve peu de crédit. Pourquoi se défausser de la sorte ? Il a peur que le sursis tombe ? C�est en effet le risque quand on insulte à tout va, on prend du sursis et quand on commet la même erreur, le sursis devient ferme� Sauf si ce n'est déjà fait. Dura Lex Sed Lex.

J�espère que cette Cour ne se laissera pas abuser par cette défense qui ne se base sur rien de concret. Insulte il y a, le seul fait de refuser d�appeler un noble par son titre est une insulte, alors je vous laisse passer le ��Ascanain��, le ��Trou du Cul�� , surtout en sachant que c�est un récidiviste � Aurions-nous le loisir d�avoir le droit en Flandres d�insulter de la sorte ? J�espère bien que non, sinon plusieurs personnes useront de ce petit stratagème pour insulter le premier passant ou le premier adversaire venu et se faire débouter devant la justice� Il faudrait être sérieux un instant, on est dans une Cour pas dans une basse-cour�
Si pour se défendre d�insultes envers un Pair de France, on traite un Comte en Flandres, je pense qu�on peut le dire haut et fort, c�est que l�accusé ne comprend rien aux différents verdicts qui sont rendus contre lui, ce qui est fort étonnant pour un avocat de l�Ordre du Dragon et Bâtonnier en Flandres� soit dit en passant !

J�en terminerai en disant que j�espère que cette Cour rendra justice. Une Justice équitable et juste !

////////////

Ascalon en avait à dire, beaucoup, mais hélas, il avait autre chose à faire que passer ses journées au Tribunal. Il avait autre chose à faire lui... Il salua la Cour puis regagna son siège, laissant l'accusé sur sa sellette.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Procès ayant opposé Slamjack au Comté de Flandres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès ayant opposé Slamjack au Comté de Flandres : relaxé
» Procès ayant opposé Biloute au Comté de Flandres [Coupable]
» Procès ayant opposé Willibert au Comté de Flandres [coupable
» Procès ayant opposé Gillbert au Comté de Flandres
» Procès ayant opposé Didine59 au Comté de Flandres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville et le Chateau de Bruges :: Chateau de Bruges - Kasteel van Brugge :: Tour de la Comtesse Mariemagnes - Justice Comtale :: Bureau du Juge :: Archives Judiciaires-
Sauter vers: