Forum de l'administration du Comté de Flandre - Het centrum voor de administratie van het Graafschap Vlaanderen
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Khalidia



Nombre de messages : 1371
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Rang Social: Bourgeois
Ville: Tournai
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Jeu 7 Juil 2011 - 19:23

Khalidia arriva au château de Bruges un brin en retard pour la cérémonie d'allégeance. Il y avait un poil de monde, et Khalidia, par habitude se dirigea vers le buffet. Il prit une moinette, puis la dégustant tranquillement, s'avança vers le trône.
Revenir en haut Aller en bas
doudou



Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Ven 8 Juil 2011 - 11:56

un courrier arriva :
Spoiler:
 


Dernière édition par doudou le Ven 8 Juil 2011 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sardanapale

avatar

Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 19/04/2007

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Ghent
Grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Ven 8 Juil 2011 - 13:30

Le jeune homme qui pénétra dans la salle du trône, et qui s’arrêta sur son seuil, balayant de son regard intense le fastueux tableau qui se déroulait devant lui, eut la conviction profonde à cet instant que le soleil venait d’entrer en cette noble mais néanmoins sombre assemblée. Le nez haut perché, les cils délicieusement baissés sur ses pupilles de braise, le sourire narquois et quelque peu distant, marquaient sans conteste la haute opinion qu’il se faisait de sa personne. Dès l’entrée, un rapide regard sur un miroir – car en tout lieu, il avait le don de repérer immédiatement toutes les surfaces réfléchissantes – l’avait conforté dans l’assurance de son pouvoir érotique. Une fine musculature moulée dans un pourpoint ajusté, une livrée éblouissante de sable et de gueules, des boucles dorées s’échappant de son couvre chef, ainsi qu’une plume blanche négligemment couchée sur son épaule, il se comparait volontiers à une pâtisserie orientale, toute pleine d’épices et de miel, à un élixir d’Hydromel, prêt à être goûté par la gente féminine. À tout moment, il s’attendait à voir se pâmer quelques dames, s’évanouissant telles des fleurs au milieu de leurs jupes et dans les bras de leurs suivantes. Bombant le torse et redressant son altière tête, il esquissa de sa blanche main un signe impérieux aux deux poux immondes dont le Vicomte de Termonde l’avait affublé, à sa grande honte, leur indiquant ainsi un coin de la salle où ils pourraient entreposer les deux tonneaux qu’ils roulaient en haletant comme des chiens. Débarrassé de cette escorte déshonorante, il entreprit la remontée de l’allée centrale, imprimant à sa marche la lenteur et la majesté qui lui assureraient le regard médusé de tous. Ses propres yeux, bien que braqués sur le trône et la comtesse vers laquelle il se dirigeait, ne loupaient rien de ce qui se passait de chaque côté. Mais, las, trois fois hélas, la pièce était si petite qu’il se retrouva en un rien de temps aux pieds de la comtesse de Flandres, sans qu’aucune dame ne se soit effondrée sous la force de son charme. Ses joues s’empourprèrent de honte et de dépit, mais dans un dernier sursaut d’orgueil, il tenta le tout pour le tout en adressant à la comtesse le regard le plus sensuel et le plus viril.

Votre Grandeur, dit-il de sa voix d’où s’échappait un torrent de miel, permettez-moi de vous remettre ces deux missives, que vous adresse Monseigneur le vicomte de Termonde, avec toute son affection ………………… et celle de toute sa maisonnée, murmura-t-il en imprimant à ses lèvres un mouvement circulaire qu’il espérait aguicheur et qui ne réussit qu’à imiter la parade nuptiale du canard.

Il mit un genou à terre, tendit les mains vers la comtesse, et sa mission accomplie se retira à reculons, jurant in peto que jamais plus il ne remettrait les pieds dans cette contrée totalement démunie du moindre sens esthétique.


Citation :
Ma très chère Adrienne,

Je mesure la déception que provoquera en toi l’arrivée de mon portefaix, symbole de mon absence physique, et c’est pourquoi j’ai désigné, afin de remplir cette mission, le plus fringant et le plus avenant de mes gens. J’espère ainsi que le ravissement de tes yeux adoucira le pincement de ton cœur, mais comme je n’ai jamais rien compris à tes goûts esthétiques, j’ai pris la précaution de lui adjoindre deux tonnelets du cidre de mon domaine, de la précieuse cuvée « Valentiane », dont j’ai veillé personnellement à la fabrication. Si j’ai touché juste, j’aurai contenté deux de tes sens, ce qui me semble une bonne chose lorsqu’on a quelque chose à se faire pardonner.

Ni le temps ni l’éloignement ne sont en mesure de rompre le fil qui me rattache à toi, et crois bien qu’en tout le royaume, je revendique le privilège d’avoir été le plus fier et le plus heureux à l’annonce de ta nouvelle accession au trône flamand. Moi qui n’ai plus ressenti de bonheur depuis trop longtemps, cette juste élévation est un baume indescriptible sur la torpeur silencieuse qui m’environne dorénavant.

Je pourrais invoquer, pour justifier mon absence, un état physique d’une grande faiblesse, et je ne serais pas si éloigné de la vérité puisque l’état de mon dos ne me permet plus de position assise prolongée. Je pourrais invoquer également l’impossibilité de m’éloigner de la Normandie, mais j’ai quitté toute responsabilité politique depuis longtemps, et mes terres prospèrent sous la ferme férule de mon intendant, sans que j’aie besoin de jeter un œil sur les livres de comptes.

Non, ma très chère cousine, je ne puis tout simplement pas me résoudre à sortir du silence qui est à présent ma vie, vie qui ne tient plus qu’à la jeunesse de mes enfants, et aux responsabilités que j’ai envers eux. Ils sont maintenant l’avenir de ma maison, et l’âme de celle-ci renaîtra lorsqu’ils seront en âge de prendre leur place dans la société.

Mais je m’en veux déjà de ternir une aussi belle journée par cette missive mortifère, alors que je ne voulais que t’assurer de mon plein et entier soutien. Je sais les trésors qui sont en toi, et je ne doute pas qu’ils se déverseront sur la terre flamande, comme ils profitent déjà à tous ceux qui t’entourent.

Avec mon indéfectible fidélité,
Sardanapale

Citation :
Par la présente, moi, Sardanapale de Hauteville, Vicomte de Termonde, prête serment d’allégeance à la Comtesse de Flandres, en la personne de Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden.

Je lui promets de toujours lui apporter, lorsqu’elle en éprouvera le besoin, mon aide (auxilium), mon respect (obsequium) et mes conseils (consilium).

Je lui souhaite d’être guidée dans sa tâche par le Seigneur (et la dignité), et de savoir reconnaître la voie de la sagesse et de la grandeur de notre Comté.

Fait à Bayeux le huitième jour de juillet de l'an 1459
Par Sardanapale de Hauteville, Vicomte de Termonde


_________________
Revenir en haut Aller en bas
adrienne

avatar

Nombre de messages : 567
Date d'inscription : 01/12/2006

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Dunkerque
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Sam 9 Juil 2011 - 21:07

Et voici un autre noble venu de loin pour rendre hommage à sa Suzeraine. Icelle posa les mains sur les épaules de Cesear pour qu'il se relève et lui répondit avec sincérité:

Cher Cesear d'Arnèke, j'ai eu vent de votre prochain retour en Flandres et je m'en réjouis !

J'accepte votre serment avec plaisir. En retour de quoi, au Nom des Flandres, je vous promets pour le temps de mon règne justice, protection et subsistance.


Alors que les nobles s'attardaient plus que de raison autour de la Moinette, négligeant son illustre personne, la Comtesse se consola en lisant avec l'attention qu'ils méritaient les plis tendus par le Héraut et en y répondant avec soin :

Citation :
De Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, Comtesse des Flandres

A vous Keewy, Dame de Santes,

Par la présente, étant donné votre absence justifiée, c'est avec le regret de ne pouvoir vous le dire en face, que nous vous signifions qu'au nom des Flandres nous acceptons votre allégeance.

Sachez qu'en retour nous vous accorderons comme vous êtes en droit de l'attendre : justice, subsistance et protection.

Pour que rayonnent les Flandres !

Adrienne de Hoegaarden,
Comtesse des Flandres





Citation :
De Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, Comtesse des Flandres

A vous Doudou de la Mirandole ainsi que son épouse Lafred Van Artevelde Vicomte et Vicomtesse de Tourcoing, Baron et Baronne et Seigneur et Dame d'Audernarde,

Par la présente, étant donné votre absence regrettable, nous vous signifions qu'au nom des Flandres nous acceptons votre allégeance.

Sachez qu'en retour nous vous accorderons comme il se doit, justice, subsistance et protection.

Pour que rugissent les Flandres !

Adrienne de Hoegaarden,
Comtesse des Flandres




C'est alors qu'un personnage des plus grotesques fit son entrée. A lui seul il cumulait tout ce que la Lionne pouvait exécrer dans la nature humaine : la pédanterie, la vanité, l'arrogance, la fatuité, la flagornerie et j'en passe ! Au lieu d'attirer à lui l'attention, tous les regards flamands, y compris les azurines comtales, convergèrent avec concupiscence vers les deux lourds tonneaux de cidre qu'il livrait. A boire !!

D'une oreille distraite, la Comtesse entendit vaguement ses paroles et se retourna juste à temps pour voir l'émissaire tordre la bouche en cul de poule d'un air maniéré. Elle dut se mordre les lèvres pour ne pas exploser de rire, se demandant intérieurement qui avait bien pu recruter pareil bouffon pour livrer sa missive quand son sourire se figea. Cet accent normand, ce cidre, ... Ce ne pouvait être que ... que ... Soudain fébrile, elle décacheta le pli pour reconnaître au premier coup d'oeil la calligraphie fine et régulière de son cousin tant espéré. Déception !

Au fil des lignes, sa moue boudeuse s'assombrit en un masque de tristesse. Cette missive avait un goût de désespoir qui la bouleversa. Il était sa seule famille, elle lui devait tant. Il avait été dur avec elle, la gourmandant comme le ferait un père mais elle réalisait aujourd'hui que s'il avait été si sévère avec elle c'est parce qu'il était une des rares personnes à vraiment tenir à elle en ce monde. Combien il lui manquait ... La gorge nouée, elle saisit sa plume d'oie et coucha ces quelques mots se voulant réconfortants, promesse illusoire de jours meilleurs :


Citation :
Las mon cousin !

Tes mots me vont droit en coeur et atténuent le chagrin que me cause ton absence en ce jour où j'espérais te serrer dans mes bras ! J'espère que tu es fier de moi, après toutes les déceptions que j'ai pu te causer, en ce jour où je peux enfin être digne de notre devise familiale et élever le toit de notre demeure vers la postérité.

Comment t'en vouloir, moi qui suis coupable de n'avoir trouvé les mots pouvant apaiser ton chagrin après le départ de Valentiane, de n'avoir trouvé le courage de vous rendre visite ni de m'enquérir de ta santé, ... Coupable d'avoir laissé ce silence s'installer entre nous. Assurément je fais une piètre vassale.

Sache que j'ai souvent pensé à vous ces derniers mois et puisque tu ne peux venir à moi, c'est moi qui viendrais prochainement te rendre visite à Bayeux. Il me tarde d'étreindre mon fillot malgré l'abominable prénom dont tu l'as affublé. Que ne ferais-je pas pour te rendre le sourire et égayer tes sombres journées par mes frasques. Réjouis-toi !

A bientôt mon cher cousin, ne doute jamais de mon affection pour toi.


Citation :
De Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, Comtesse des Flandres

A vous Sardanapale de Hauteville, Vicomte de Termonde,

Par la présente, étant donné votre absence regrettée, nous vous signifions qu'au nom des Flandres nous acceptons votre allégeance.

Sachez qu'en retour nous vous accorderons comme il se doit, justice, subsistance et protection.

Pour que resplendissent les Flandres !

Adrienne de Hoegaarden,
Comtesse des Flandres



Revenir en haut Aller en bas
ceseargl

avatar

Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 07/12/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Bourgeois
Ville: Dunkerque
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Dim 10 Juil 2011 - 20:26

Cesear se releva sur la demande d'Adrienne.

Je vous remercie Comtesse.

Cesear se retire pour laisser la place au suivant.

_________________
Cesear d'Arnèke, baron d'Estaimbourg, seigneur d'Arnèke, et de Mons en Baroeul

Signature en attente
Revenir en haut Aller en bas
Damienus

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 24/10/2006

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Lourdes
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Dim 10 Juil 2011 - 22:06

Un messager aux armes du vieux comte de Seclin arriva dans la capitale flamande. Le voyage fut long depuis le Béarn. Le messager arriva dans la salle après que la garde comtale s'assura des motivations dudit messager. Le messager s'inclina devant la comtesse et tendit le message de son maître au héraut.

Citation :

Au nom d'Aristote, le .xxviiij. du moy de Juin de l'an de grâce .m.cccc.l.viiij.
Du comte Damienus d'Honnevain d'Alost, comte de Seclin, vicomte d'Alost et seigneur d'Honnevain,
A sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, comtesse de Flandre, Salut

Votre grandeur,
Il est parvenu a nos oreilles que votre grandeur vient d'être nommé à la tête de notre cher comté de Flandres, tâche au combien délicate. Il est plaisant que des têtes connues soit à la tête du comté. Hélas me trouvant fort loin je ne puis me rendre en personne vous présenter mes devoirs. Cependant je profite de cette missive afin que, Moi Damienus d'Honnevain d'Alost, comte de Seclin, vicomte d'Alost et seigneur d'Honnevain, reconnais sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, comtesse de Flandre, et lui doit par conséquence respect, aide et conseil.
Qu’il en soit ainsi de par la volonté d’Aristote et de Sainte Illinda.

Damienus d'Honnevain d'Alost


_________________
Revenir en haut Aller en bas
charles de valorl

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 27/11/2010

Feuille de personnage
Rang Social: Artisan
Ville: Agen
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Lun 11 Juil 2011 - 1:04

Le comte de Gravelines s'avança et mit un genou à terre devant dame Adrienne.

Dame comtesse Adrienne de Hoegaarden, comtesse de Flandres.

C'est avec un grand honneur que la Maison de Valorl se présente devant vous afin de renouveler en votre personne son allégeance aux Flandres pour le comté de Gravelines.

Nous promettons l'assistance aux Flandres et qu'elle soit de conseil, d'aide matérielle ou humaine, elle se fera dans le respect et la fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
ceseargl

avatar

Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 07/12/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Bourgeois
Ville: Dunkerque
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Lun 11 Juil 2011 - 8:43

Cesear vit avec étonnement Charles de Valorls, il n'avait pas aperçu son arrivée. Il le saluera dés qu'il aura fin son allégeance. Mais pour l'instant il s'approcha de sa suzeraine pour la saluer. Elle était toujours au coté de son cousin, le Duc Lilin.

Bien le bonjour ma très chère Deedlitt, voilà trop longtemps que l'on ne s'est pas vu. Il faut que se soit en Flandres bien entendu. J’espère que vous vous portez bien.


_________________
Cesear d'Arnèke, baron d'Estaimbourg, seigneur d'Arnèke, et de Mons en Baroeul

Signature en attente
Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Nombre de messages : 429
Date d'inscription : 13/12/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Artisan
Ville: Argentan/ Alençon
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 12 Juil 2011 - 0:19

Après le franglais, la comtesse eut un moment d'absence, regardant attentive ce qui se disait autour d'elle. Puis Cese vint la sortir de sa torpeur. Elle lui répondit avec le sourire, car oui la Deedlitt de Cassel était souriante de temps à autre.

Césé mon cher ami, quelle joie de te revoir! Je me porte très bien et toi? Quelles sont les nouvelles?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ceseargl

avatar

Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 07/12/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Bourgeois
Ville: Dunkerque
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 12 Juil 2011 - 9:33

Cesear aperçu que son amie pensait a autre, mais elle entendit ces paroles, puis lui répondit.

Et bien pour ma part je vais relativement bien, je suis de nouveau en Flandres avec ma petite famille. Mais je ne suis pas a cette allégeance par hasard. J'ai fait ce long voyage depuis la Touraine, pour m'installer de nouveau sur les terres flamandes. Ce voyage c'est bien passé, mise à part le passage en Alençon, j'ai attendu un laisser passée qui n'est jamais venu, j'ai bien fait de t'envoyer un courrier pour débloqué la situation. En Artois aussi ce fût un peu compliqué, en demandant un laisser passée en tant que tourangeau. Je suis comme même bien arrivé a bon port.

Et vous j'ai appris que vous aviez de nouvelle charge, à l'hérauderie. Je vous félicite.

_________________
Cesear d'Arnèke, baron d'Estaimbourg, seigneur d'Arnèke, et de Mons en Baroeul

Signature en attente
Revenir en haut Aller en bas
Deedlitt

avatar

Nombre de messages : 429
Date d'inscription : 13/12/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Artisan
Ville: Argentan/ Alençon
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 12 Juil 2011 - 11:05

Rit

Souvent les voyages sont compliqués, il faut savoir être persévérant. C'est une excellente nouvelle. Une espèce de retour aux sources.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ascalon

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Antwerpen
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 12 Juil 2011 - 23:03

La cérémonie suivait tranquillement son cours. Ascalon, bien qu'attentif à tous les mots prononcés par la Comtesse et ses vassaux, suivait d'un œil les retrouvailles entre certains nobles. Il est vrai que ces cérémonies sont l'occasion pour d'échanger des nouvelles, de parler du bon vieux temps.

Le Héraut continuait minutieusement à rayer les noms de ceux qui s'étaient présentés devant la Comtesse et à ceux qui avaient envoyé des missives. Le baron d'Estaimbourg semblait de retour en Flandres, c'est ce qu'il avait cru comprendre d'où il se situait. Mais pas le temps de s'en assurer, un homme au couleur comtale d'Hazebrouck venait de faire son entrée et se dirigeait droit vers lui. Il sortit un petit pli qu'il tendit sans qu'aucun bruit ne se fasse entendre. Ascalon en prit connaissance et s'assurant que tout était correct, il déposa le pli sur la petite table à côté du trône comtal en disant.


Voici l'allégeance de Ses Grandeurs Charles de Saint-Ange et Mormynette de Saint-Ange - Gilraen.

Spoiler:
 

_________________
Flandre , Comte de Sint Winoksbergen, Baron de Rumes, Seigneur de Temse et de Cazaux
Revenir en haut Aller en bas
lilin

avatar

Nombre de messages : 918
Localisation : Gent/Gand/Ghent
Date d'inscription : 10/10/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Imleach
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mer 13 Juil 2011 - 9:55

Droit dans ses grandes bottes noires, Lilin n'en tâchait pas moins de conserver les traits de son visage aussi neutre que cela se peut. Pourtant un sentiment d'apaisement avait envahi son être et rayonnait involontairement de sa personne. L'allégeance actée, l'allégeance reçue. Son esprit se concentra sur la conversation avec son "sauveur de titres". Son accent si particulier des Flandres entremêlé au verbiage anglois était fort agréable aux oreilles du comte. Les phrases du sire de Ribaucourt, qui fort bien phylécastropeçues, s'énonçaient clairement et ses mots pour les dires lui venaient aisément. Lilin but avec plaisir ces paroles angloises.

D'un signe de la tête accompagné d'un abaissement des paupières, il salua Lady Maryse d'Assault. Il ajouta ces quelques mots sur un ton bienveillant :


Lady d'Assault. It's a great pleasure to meet you in this place. You have an excellent and helpful husband. Moreover it's a lucky man to be married to a beautiful wife.

Puis se tournant vers le seigneur de Ribaucourt, il dit d'un ton légèrement enjoué que sa bouche accompagna d'un timide sourire :

After listening to your words, Lord of Ribaucout, I'm feeling as an old "bassin lavoir" or a survivor from the old ages of Flanders. Although you considered your help as a dutty, I owe you a compensation. Qui ... paye ... his debts, s'en ... richit.

Tout en conversation avec le Lord Chancelier et sa mie, Lilin ne perdit point de vue sa cousine et cet homme brave qu'est le seigneur Cesear d'Arneke. Scinder en deux son attention auditive etant le plus court chemin vers l'inattention la plus totale. C'est avec regret et une curiosité morte dans l'âme, qu'il se resigna à remettre à plus tard de tirer paroles et commentaires sur cet échange.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Khalidia



Nombre de messages : 1371
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Rang Social: Bourgeois
Ville: Tournai
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Jeu 14 Juil 2011 - 11:34

Khalidia s'avança vers Adrienne, mit un genoux à terre et s'adressa à elle.

Moi, Khalidia, Seigneur d'Eclaibes, vous reconnaissons Adrienne de Hoegaarden comme suzeraine du comté des Flandres. Je vous jure d'apporter mon aide (auxilium), mon respect (obsequium) et mes conseils (consilium), durant votre règne.
Revenir en haut Aller en bas
Guichard
Soldat d'Elite
Soldat d'Elite
avatar

Nombre de messages : 882
Date d'inscription : 05/07/2008

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Bruges
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Jeu 14 Juil 2011 - 20:23

Le Duc Lilin avait décidément cette présence et cette prestance que l'on ne retrouvait plus que trop rarement de nos jours. Le raffinement de ses gestes et de ses paroles témoignaient de l’expérience d’une autre sphère, peut-être même d'une autre époque que d'aucun auraient hélas considéré comme révolue...

Le regard de Guichard se perdit un furtif instant dans le vague d’une rêverie nostalgique. Il se reprit aussitôt, avant qu'on ne s’aperçoive de ce qui aurait pu paraître pour une milliseconde d'absence.
S'adressant au respectable Duc de Saint Florentin, il lui dit:


- Your Grace, if you insist to consider yourself in a debt, let's say that we will be even after sharing a good flemish drink, on the next time you visit Flanders. I'll be so glad to welcome you in the inn I own, In Bruges.

Puis ayant un regard en direction de ses proches, devisant non-loin d'eux:

- With you permission, Your Grace, I am going to leave you with your family. As you can imagine, there many people eager for meeting you. I woul'nt like to be of any disturbance in such a beautifull day.
May Saint Illinda bless Your Grace.

Et il se retira avec un salut révérencieux, pour aller rejoindre son épouse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
adrienne

avatar

Nombre de messages : 567
Date d'inscription : 01/12/2006

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Dunkerque
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Jeu 14 Juil 2011 - 20:34

Les allégeances s'enchaînaient et la Comtesse commença à montrer quelques signes de fatigue, s'affalant au fur et à mesure un peu plus sur son trône.

Elle se redressa en reconnaissant le fils héritier du regretté Comte Urbs de Valorl et de feue Marimagne de Rubroëck. Elle l'avait rencontré en tant que Directeur du Grand Festival de la Couronne. Sourire nostalgique ...

La Brune de Hoegaarden se lèva alors une nouvelle fois pour accorder l’accolade vassalique, joignant le geste à ces propos :


Nous, Adrienne de Hoegaarden, Comtesse des Flandres, acceptons en ce jour béni du Très Haut votre allégeance pour le Comté de Gravelines et vous promettons en retour protection, justice et subsistance pour la durée de notre règne.

Restant debout, elle inclina la tête en direction de Khalidia qui s'avançait vers elle et se tenant droite et fière face à lui entendit son serment. Son air marmoréen s'adoucit lorsqu'elle prit à son tour la parole :

Khalidia, au cours de ces quelques mois de travail à vos côtés, j'ai pu apprécier certaines qualités qui font de vous un homme de valeur. Ma confiance vous est acquise et c'est avec plaisir que je vous accorde en retour protection, justice et subsistance.

Elle ponctua l'échange par un sourire bienveillant et puis se réinstalla à sa place pour pouvoir enfin répondre aux courriers s’étendant sur le pupitre.

Citation :
De Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, Comtesse des Flandres

A vous, Damienus d'Honnevain d'Alost, comte de Seclin, vicomte d'Alost et seigneur d'Honnevain,


Par la présente, étant donné votre absence regrettable, nous vous signifions qu'au nom des Flandres nous acceptons votre allégeance.

Sachez qu'en retour nous vous accorderons comme il se doit : justice, subsistance et protection.

Pour que vivent les Flandres !

Adrienne de Hoegaarden,
Comtesse des Flandres




Citation :
De Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden, Comtesse des Flandres

A vous Mormynette et Charles de Saint-Ange, Comte de Hazebrouck Baron de Wattrelos par la grâce, Baron de Courtrai, Seigneur de Zoutenaaie, Seigneur d'Irchonweltz.


Par la présente, étant donné votre absence justifiée, c'est avec le regret de ne pouvoir vous le dire en face, que nous vous signifions qu'au nom des Flandres nous reconnaissons et acceptons votre allégeance.

Sachez qu'en retour nous vous accorderons justice, subsistance et protection pour la durée de notre règne.

Pour que rayonnent les Flandres !

Adrienne de Hoegaarden,
Comtesse des Flandres



Revenir en haut Aller en bas
Ascalon

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Antwerpen
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Sam 16 Juil 2011 - 0:55

Ascalon venait de rayer quelques noms, puis se tourna vers son page pour savoir qui n'avait pas encore fait son allégeance. Il était vrai que la lueur du jour était moins présente, signe que la cérémonie touchait à sa fin. Le page lui tendit un petit rouleau et il le consulta par la suite.

Spoiler:
 




hrp : je sais pas ce qui s'est passé, mais dans la première liste, le nom de Donchile n'y figure pas... il n'a donc pas reçu la première convocation...

_________________
Flandre , Comte de Sint Winoksbergen, Baron de Rumes, Seigneur de Temse et de Cazaux
Revenir en haut Aller en bas
Malycia

avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Rang Social:
Ville: Tournai
Grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Dim 17 Juil 2011 - 9:42

Et pendant que nos deux commères palabraient nombre de nobles défilaient devant la trône comtal, la journée finalement filait plus vite qu'elle n'aurait pu paraitre de prime abord, effet Moinette?
Toujours est il que notre épineuse n'avait toujours pas prêté allégeance et le regard qu'avait lancé Flandres sur les convives qui trainassaient, ou plutôt qui bavassaient en disait long sur son impatience à clôturer cette journée.

A la dernière question sur les mammifères marins la brune vicomtesse ne savait que répondre à la jeune Paradis, elle ne connaissait quetchi aux soucis d'ordre animalier, elle même avait bien du mal à comprendre les hommes, alors les animaux....
Et à celle sur les grands parents de son petit protégé encore bien moins, d'ailleurs en pensant à lui que pouvait il bien faire encore, il allait finir par louper la cérémonie.


Aucune idée de ce que peuvent devenir ses grands parents, j'ai aperçut Charles aux dernières allégeances, je ne peux que vous conseiller de leur écrire pour prendre de leurs nouvelles.
Mais j'ai bon espoir de voir Gailen passer la porte de cette salle avant ce soir, je lui ai promis de l'attendre.


Coup d'oeil vers le trône comtal, personne devant la régnante, autant en profiter avant une prochaine affluence.

M'excuserez un instant, un serment à prononcer avant que Flandres ne nous mette dehors.

Profitez du fût surtout, je reviens vite.


Elle ne quitte son interlocutrice qu'après avoir remplie comme promis une choppe pour la comtesse vers qui elle se dirige précautionneusement chopine en main.

Votre grandeur, chose promise chose due, je ne pourrais décemment laisser notre suzeraine désamorcer en pleine cérémonie au risque de la voir s'évanouir bouche ouverte comme un poisson hors de l'eau.

Petit sourire taquin lui tendant la choppe dont les rebords sont couverts de mousse, puis ployant un genou se conforme aux usages.

Votre grandeur, nous Malycia, Vicomtesse des terres de Renaix, renouvelons ce jour notre serment d'allégeance aux terres flamandes, et vous reconnaissons vous Adrienne de Hoogaarden comme régnante, et vous promettons aide (auxilium),respect (obsequium) et conseils (consilium), pour la durée de votre règne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gailen_d_Arduilet

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 17/07/2011

Feuille de personnage
Rang Social: Vagabond
Ville: Tournai
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Dim 17 Juil 2011 - 13:25

Roubaix au petit matin :

Cela faisait maintenant quelques jours que le jeune Arduilet était sorti de l'abbaye d'Afflighem . Endroit choisi par son parrain pour qu'il y reçoive une instruction digne de son rang. Le jeune comte passait donc ses journées entre matines et vêpres à étudier et étudier encore . Le temps libre il le passait à penser à sa mère qu'il avait trop peu connue à son père dont on lui répétait sans cesses qu'il devait être le digne héritier mais surtout a 2 jeunes femmes, une petite blonde qu'il savait seule sur les chemins et une brune dont la présence avait toujours suffit à l’apaiser. S'il ne s'était trouvé en lieu saint il aurait osé aller jusqu'à penser qu'elle lui apportait plus de sérénité que la spiritualité dont les moines essayaient de l'imprégner.

Il avait donc en ce beau matin été réveillé tôt, non pas par le père Josef pour les matines mais bien par la gouvernante Josette pour l'arrivée du fameux dauphin !
Gailen ne devait sa sortie temporaire du monastère qu'a la fameuse cérémonie bimensuelle qui se tenait à Bruges. Et comme il était sensé être trop petit pour dire lui-même à la nouvelle Comtesse qu'il la reconnaissait en tant que telle. Faudrait donc passer par le tuteur, celui dont on n'a pas de nouvelles et qui est sensé faire avancer le schmilblick de son héritage. Déjà qu'il se serait bien passé d’être orphelin, mais en plus se voir confier à un absent notoire le réjouissait au plus haut point. Donc il s'était levé, habillé pour la circonstance et avait attendu , attendu et attendu encore et comme sœur Anne il ne voyait rien venir jusqu'à :
l'arrivée d'un cheval au grand galop mais point de dauphin, juste un coursier avec 2 lettres. Une pour s'excuser de son absence et l'autre avec un mot pour le héraut et la Comtesse.
Voilà donc notre jeune héritier voué a lui-même. Déjà qu'il ne savait toujours pas ce qui s'était passé lors de la dernière cérémonie entre le héraut et le pair. Remballé rapido à la maison qu'il avait été après que Maly ait taquiné le parrain. faudrait tirer tout cela au clair à Bruges. Y'a plus qu'à partir au triple galop si on veut arriver avant la fin.

Au castel :

Voici donc notre petit bonhomme tout de noir vêtu qui pénètre en la grande salle. La foule est là toutes ces têtes connues mais sur des personnes inconnues. Il scrute les lieux afin d'en reconnaître l'un ou l'autre. on lui a dit que ses grands-parents n'étaient pas au mieux, espérait-il les y voir ? Et le héraut c'est qui encore ? Il doit porter des espèces de bâtons bleus, des caducées qu'ils appellent çà . Puis sinon ou se trouve donc son amie, son réconfort ? Tien vla des têtes connues. Malycia agenouillée devant la Comtesse. Elle en a de la chance la comtesse, le bonhomme rêve d'un tel pouvoir faire agenouiller celle qui refuse désormais de le prendre sur les dits genoux devant elle. Il pourrait presque en rêver.
Puis sinon, quoi d'autre dans cette foule ? Ah tien des têtes connues le vieux GEF et sa rousse fille qui s'était présentée à lui la dernière fois. Il ne comprend pas bien pourquoi mais on lui avait dit qu'elle serait là et qu'elle désirerait l'entretenir . De quoi ? Il commençait à s'en douter vu les incessantes insinuations de Maly et surtout grâce aux rictus qu'elle ne sait pas cacher quand elle parle de la rousse.

Gailen chercha donc le regard de la jeune Dejeneffe et quand il le croisa lui fit son plus beau sourire d'ange.


Revenir en haut Aller en bas
http://meymac.forum2jeux.com/
Bérénice de Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 19/02/2010

Feuille de personnage
Rang Social:
Ville:
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Lun 18 Juil 2011 - 17:37

Fort absorbée dans son étude hautement importante de la salle des cérémonies, Bérénice en oublia presque, ou plutôt totalement ce qui se passa autours d'elle. Ainsi, perdit elle le fil de la discussion à peine commencée avec la Comtesse de Lille, ne calcula point le Duc qui, bien qu'en principe de souche franco-flamande, avait apparemment oublié le tout au profit d'une langue qu'elle aurait volontiers qualifiée de barbare parce qu'elle ne la parlait, ni ne la comprenait. Elle avait aussi oublié ce Père qu'elle plaçait régulièrement sur un piédestal précaire dont il tombait aussi souvent qu'il retombait dessus. La jeune poupée rousse était ailleurs et vu la discrétion avec laquelle elle se plaisait à se perdre dans les nuages, seul un aveugle n'aurait pas constater cette scène aussi tragique que pathétique due aux hormones agitée d'une adolescente un peu paumée.

Car en effet, la jeune fille était belle et bien perdue. Pas physiquement parlant, mais mentalement et il devait être bien difficile de faire pire. Bien sûr, la seule qui aurait pu l'aider à se retrouver parmi tous ces curieux papillons qui s'agitaient en autre, sous ses boucles rousses, était morte depuis quelques temps déjà et elle ne s'imaginait pas un seul instant faire part de ses traces à son vénérable paternel. Sûrement parce que Flamand et sa progéniture n'étaient pas encore aussi proches qu'ils auraient dû l'être si le Chevalier n'avait pas disparu. Aussi parce que la donzelle était plutôt fière et était persuadée de pouvoir régler tous ses problèmes et autres interrogations existentielles seule, comme une adulte. Egalement parce que pour pouvoir devenir Chevalier comme son géniteur, elle devait lui prouver qu'elle pouvait faire fi de tous ses petits tracas, aussi chatouilleux soient-ils et parce qu'il est bien connu qu'un Chevalier digne de ce nom n'a pas le temps d'avoir des préoccupations d'ordre personnel.

Mais il n'en restait pas moins sûr que Bérénice était une jeune fille en fleur en plein épanouissement plus ou moins réussi, et qu'elle était loin d'être un Chevalier sûr de lui. Aussi, sans le remarquer, s'évertuait-elle à faire glisser entre ses doigts fins cette éternelle boucle rousse qui lui tombait inlassablement devant les yeux, tandis que sous ses longs jupons, son pied droit s'agitait comme une boussole qui a perdu le nord. Si le Flamand avait la bonne idée de poser son regard sur sa jeune héritière, nul doute qu'il se demanderait ce qu'il pouvait bien lui arriver. Le pire, c'est que la jeune de Jeneffe n'en avait, elle-même, absolument aucune idée et s'en agaçait volontiers. C'est que l'adolescente est un cap bien étrange, un évènement auquel personne n'échappe vraiment et qui peut donner naissance à bien d'autres évènements fort imprévisibles et déroutants. Surtout lorsque l'on se place du côté féminin de la chose. C'est que les hormones en plein travail, c'est pas vraiment de la tarte. Le vieux Chevalier aurait du exiger de sa défunte épouse, un fils plutôt qu'une fille dont il n'était pas vraiment possible de faire quelque chose, au moins sur le moment.

Parce que oui, que faire d'une jeune poupée qui a le rouge qui lui monte aux joues alors que son regard croise enfin celui de celui qu'elle a tant cherché des yeux? Que faire d'une jeune fille qui sourit quand même un peu bêtement pour répondre au sourire adressé? Et que faire d'une jeune demoiselle qui se laisse envahir par la panique en réalisant que le jeune d'Arduillet est là, qu'il l'a regardée et qu'il lui a souri? Pas grand chose. Ca serait peine perdue, surtout quand la petite baronne se met à tourner d'un seul coup sur elle même, tournant ainsi le dos au jeune futur comte et esquissant aussi discrètement qu'elle le peut, un pas pour que son cher géniteur se transforme en une barrière, au moins temporaire. Parce qu'on sait jamais.

Pour vu qu'il n'ai rien vu. Hein que c'est pas trop tard?
Revenir en haut Aller en bas
Ascalon

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Antwerpen
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 19 Juil 2011 - 0:16

Ascalon trifouillait dans ses patentes. Il soulevait son livre, il tournait les pages rapidement, celles-ci faisaient même un petit bruit qui n'était pas discret. Le Héraut semblait agacé... contrarié de ne point mettre la main sur quelque chose. Un petit regard vers l'assemblée, et il vit la vicomtesse de Renaix s'approcher de la Comtesse des Flandres et prêter allégeance... Très bien, alors même que la lueur du jour se faisait plus faible, les retardataires se présentaient devant la régnante. Il allait pouvoir continuer de chercher ce document...

Ne mettant pas la main dessus, il fit un geste de main et un jeune page accourut. Un échange rapide de mots plus tard, il sortit de la paperasse un petit document. Et cela ne semblait pas le réjouir.

Il se pencha alors vers la Comtesse et lui murmura quelques mots à l'oreille.


Humm, il semblerait que le coursier devant se rendre à Comines ait connu quelques soucis... Il n'a pu remettre en main propre la lettre à Sire Donchile. Celui-ci ne pourra, selon toute vraisemblance, se présenter à vous en ce jour. Et cela indépendamment de sa volonté ! *


Il reprit ensuite rapidement place derrière son pupitre et remarqua l'entrée du jeune d'Arduilet. Il allait falloir qu'il aille le voir en fin de cérémonie, peut-être pour lui expliquer deux ou trois choses et même le rassurer. Le pauvre, haut de son jeune age semble un peu perdu au milieu de ce monde d'adulte.







* : bug en copiant la liste, étant donné que j'ai repris celle de la précédente allégeance, je pense qu'en voulant supprimer la ligne indiquant sa dernière connexion, j'ai tout supprimé... et comme je me base sur cette liste pour envoyer les courriers, il n'a rien reçu. Donc il ne sera pas concerné par cette allégeance. Désolé pour cette erreur...

_________________
Flandre , Comte de Sint Winoksbergen, Baron de Rumes, Seigneur de Temse et de Cazaux
Revenir en haut Aller en bas
pino
Admin
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 30
Date d'inscription : 13/08/2008

Feuille de personnage
Rang Social: Artisan
Ville: Anvers
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 19 Juil 2011 - 21:57

[Gosselies a des airs de port]


Une petite odeur agréable, la barbe rasée de prés, cheveux coiffés, propres, absence de cerne, mais pourtant en retard.

Tout portait a croire que le vicomte avait passé ses dernières heures a se mirer dans son reflet. Des heures a se contempler sous toutes les coutures, chassant le moindre détails, la moindre bizarrerie. Rien n’était laissé au hasard. Pino le bourré avait laisser sa place a Pino le coquet, bien que dans les deux cas, il restait narcissique. Mais faut dire qu'il y avait de quoi. Ce sourire, ce regard ténébreux, mystérieux et envoûtant, cette petite fossette qui apparaissait lorsqu'il faisait son sourire pleins de belles dents blanches et parfaitement alignées. La mâchoire carrée, son coté a la fois « bestial » et «gros nounours ». Sans parler de ses fesses musclée qu'on pouvait deviner au travers de la fine soie qui l’habillait, son corps d'athlète, ses bras puissant et ses mains faites pour les caresses. Il soupira.

Je t'aime toi tu sais...

Il enfila sa cape qu'il avait assortit a ses bottes et qui faisait ressortir le coté mystérieux de ses yeux. Il était l'heure, on devait l'attendre.


[Brugge, casteel van]

Il y avait du monde. Il devait sans doute être dans les derniers a passé. Petites œillades a gauche, salut amical a droite. Bientôt son tour devant la Comtesse, genoux a terre.

Nous, Pino van Westmalle, dit le bourru, Vicomte de Gosselies, Seigneur de Premesques, seigneur de Lendelede et de La Beuvrière, prêtons serment d’allégeance à la Comtesse de Flandres, en la personne de Sa Grandeur Adrienne de Hoegaarden.

Je vous promets de toujours vous apporter, lorsque vous en éprouvera le besoin, mon aide (auxilium), mon respect (obsequium) et mes conseils (consilium).

Je vous souhaite d’être guidée dans sa tâche par le Seigneur (et la dignité), et de savoir reconnaître la voie de la sagesse et de la grandeur de notre Comté.



_________________


Dernière édition par pino le Jeu 21 Juil 2011 - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lunconnu

avatar

Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 10/09/2006

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Tournai
Grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mar 19 Juil 2011 - 23:24

Le messager arriva du Béarn, quand il le put, il se dirigea vers les hérault afin de lui remettre la missive qu'on lui avait confié.

Courrier à la Comtesse Adrienne de Hoegaarden, Comtesse de Flandre :
Citation :
Votre Grandeur Adrienne de Hoegaarden,

C'est avec le plus grand regret que mon épouse, Dame Telya d'Harlegnan et moi même ne pouvons venir physiquement vous prester allégeance.
C'est pour cela que je confie cette missive au Herault Flandres.

Par la Grâce de d'Aristote,

Moi Geoffroy d'Harlegnan, Duc de Chaligny, Vicomte d'Oostende, Baron d'Ingelmunster et de Saint Nicolas, Seigneur de Caestre et d'Hulst,

prête, au nom de mon épouse et en mon nom, allégeance à Adrienne de Hoegaarden, Comtesse de Flandre, représentante de notre Roy.

Sachez comtesse, que vous pourrez toujours compter sur mon épouse et moi-même pour servir les Flandres. Nous sommes à votre disposition tout comme mon épée pour vous aider, vous protéger et vous conseiller.

Que mon sceau et ma signature scelle cet acte.

Faict en ce jour du XXème jour de juilletde l'an de grasce MCDLIX.


Le messager attendit que la missive soit lu et approuvée par la comtesse avant de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 1492
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 10/10/2005

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Tournai
Grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mer 20 Juil 2011 - 10:14

Arrivée d'un enfant et tempête sous les boucles rousses. C'était incroyable combien sa fille pouvait le surprendre, car bien évidemment il avait porté son regard sur elle au moment où elle avait commencé à s'agiter. Un jour elle montait à ses côtés aux murailles du Mans, laissant sa peur dans leur chambrée, et un autre elle capitulait devant un enfant presque étranger aux usages des allégeances. Et qui se retrouvait à devoir tout arranger ? Je vous le donne en mille. Oui, c'est ça, le vicomte. Et dire que Bérénice voulait qu'on la considère en adulte. À cette pensée, un léger sourire vient se peindre sur le visage du chevalier, lors même que Renaix s'agenouillait devant la Flandre. D'autres pensées naquirent à ce moment. Bien moins joyeuses et bien plus politiques. Mais qui n'était pas sans titiller ce qui servait de sens de l'humour à Guillaume.

Il fut toutefois vite rappelé au présent quand il sentit la maîtresse de Lorgies se glisser derrière lui. La cause de son trouble ne fit d'ailleurs nul mystère à l'esprit du père qui avait – heureuse soit-elle même si ce n'était que temporaire – reporté à plus tard les projets matrimoniaux, suite au destin tragique de l'alliance qui devait unir Beaumont et Marchiennes. Ce qui fait qu'à ce moment, il ne pensa ni au prestige du mariage ni à la puissance qui pourrait naître du rassemblement de Roubaix, Marchiennes et Wavrin, sans compter les terres limousines. Non, il voyait plutôt là une nouvelle épreuve pour sa fille, épreuve qu'elle devrait surmonter seule. Car Gailen d'Arduilet ne serait pas le premier homme de son âge, ou presque, qu'elle aurait à côtoyer.

Posant son regard sur sa fille, il lui glissa, après avoir salué ledit petit homme :
« Or donc, Bérénice, que se passe-t-il, ne me dit pas que tu as peur d'un garçon... Et plus jeune que toi, encore. Qui plus est, il t'a salué, ce me semble, il te faut donc lui rendre ce salut, à tout le moins ».

Et joignant le geste à la parole, il donna une petite impulsion de sa main dans le dos de la baronne de Calmont, non sans garder une oreille pointée sur l'allégeance en cours, car il aurait ensuite à présenter la sienne. Avouez que ce serait idiot de se retrouver en défaut d'allégeance alors que l'on est là depuis le début de la cérémonie, ou presque...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://baronniemarchiennes.forumpro.fr
Ascalon

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Antwerpen
Grade: Aucun

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   Mer 20 Juil 2011 - 22:15

Ascalon regarda les derniers nobles qui pénétraient dans la salle. Son ventre commençait à grogner, les lampes et bougies qui avaient au départ un rôle purement décoratif entraient maintenant dans leur rôle primaire, à savoir éclairer toutes la salle.

Le Héraut posa ses caducées sur son pupitre, puis se positionna devant la Comtesse et mit un genou à terre en tendant ses bras. Il baissa lentement la tête en disant :


Nous, Ascalon Breydel, Comte de Sint Winoksbergen, Baron de Rumes, Seigneur de Temse et de Cazaux, prêtons allégeance à Sa Grandeur la Comtesse des Flandres, Adrienne de Hoegaarden, pour notre famille, nos gens et nos terres de Sint Winoksbergen, de Rumes et de Temse.

Nous jurons consilium, obsequium et auxilium, pour nos terres flamandes et prions pour qu’Aristote, dans sa grandeur, vous garde et vous bénisse pour toute la durée de votre règne.



Il attendit la réponse de la comtesse, restant ainsi.





ps HJ : si un perso venait à poster avant ce soir minuit, il sera réputé avoir prêté allégeance avant Ascalon, lui étant le héraut, il sera le dernier à passer pour ensuite clôturer la cérémonie.


_________________
Flandre , Comte de Sint Winoksbergen, Baron de Rumes, Seigneur de Temse et de Cazaux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cérémonie d'allégeance: Adrienne - Juin 1459
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 12 juin 2010 Catch and Slash vs Darkside Cowboys
» [HRP]Cérémonie vassalique
» Nef 26-27 Juin à Villeneuve d'Ascq
» Le Printemps du Jeu, Bourgoin-Jallieu les 12 et 13 juin
» Spectacle médiéval le 27 juin à Seclin (59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville et le Chateau de Bruges :: Pont du Roy - Koningsbrug :: Cérémonies d'allégeance-
Sauter vers: