Forum de l'administration du Comté de Flandre - Het centrum voor de administratie van het Graafschap Vlaanderen
 
AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Procès ayant opposé Julien au Comté de Flandres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
totort

avatar

Nombre de messages : 333
Date d'inscription : 09/09/2006

Feuille de personnage
Rang Social: Érudit
Ville: Dunkerque
Grade:

MessageSujet: Procès ayant opposé Julien au Comté de Flandres   Jeu 22 Avr 2010 - 18:05

Procès ayant opposé Julien.. au Comté de Flandres
[color=red]Julien.. était accusé de trouble à l'ordre public.[/color]

Le jugement a été rendu

[color=red]Enoncé du verdict
Le prévenu a été relaxé. [/color]
[quote]Prévenu levez-vous !

Nous, Bathylde de La Croix-Bramafan, allons rendre notre verdict.

Vu la situation de règlement de compte politique,
Vu la demande de relaxe de la Procure,

Nous prononçons la relaxe pure et simple de messire Julien789.

Messire, un Tribunal n�est pas un lieu de règlement de compte sur fond de politique, vos chicanes et autres dérapages du verbe se finiront désormais en lices comme des hommes d�honneur, ce que vous êtes je n�en doute pas.


Donné pour valoir ce que doit
Fait à Bruges le 27 mars 1458
Bathylde de La Croix-Bramafan
Juge des Flandres
[/quote]



[quote]Acte d'accusation

Votre Honneur,

Nous sommes ici ce jour pour traiter de faits punissables commis par la nommée Julien789 le 23 Mars 1458 en place public

Julien a traité publiquement le Seigneur Slamjack de :

- L'Assassin, le Pilleur, le Violeur, le Tueur, le Pyromane,

- ton parti de pédales en chaleur

- bouffon de mes deux

Et menace de :

- brûlons les membres FSF armée


De plus , ces propos sont adressés à un noble les rendant plus graves

Lois Enfreintes :

LIVRE II: DE LA JUSTICE - Chapitre II : De la justice. -Op. 3. De la moyenne Justice.- Article 2.
| Toute insulte ou menace ou harcèlement proférée à l'encontre d'un citoyen sera considérée comme un trouble à l'ordre public.

Article 1.3 de l'Opus 6 de la Constitution :
| Est considéré comme circonstance aggravante le fait d'être reconnu coupable d'un procès alors que la victime est un noble.

Accusé, levez-vous !

Je vous informe que :

1 - Vous êtes ici pour avoir enfreint le Corpus Législatif des Flandres que vous pouvez consulter ici : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=322643&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight=

2 -Vous avez droit à un avocat. Si vous en connaissez un, vous pouvez dès
maintenant l inviter à la barre comme témoin. Si vous n en connaissez
pas, vous pouvez en demander un et on vous en désignera un d office.

3 -Vous resterez libre pendant toute la durée du procès, en attendant le verdict.

Notes de la Procure :

*Sera appelé à témoigner: Le Seigneur Slamjack

Conformément aux Lois Flamandes, acte d�accusation établie le 24 du mois de Mars de l�an de grâce 1458,
A Bruges,
Par Skal Mirolis,
Seigneur de le Sart
Procureur des Flandres
[quote]Première plaidoirie de la défense

Julien avait reçu convocation et ordre de deux gardes massifs le matin même. Une plainte avait été déposée à son encontre par Renaix, pour un soi-disant Trouble à l'Ordre Public.

Il ne comprenait pas vraiment : le seul TOP pour lui dans cette histoire, c'était Slamjack lui-même.

Il n'avait opposé aucune résistance, et s'était même montré impatient d'arriver au Tribunal.

Enfin, l'audience débuta. Le Procureur lut l'acte d'accusation, puis donna la parole à l'accusé - tudieu, c'est moi ça.[/i]

Votre Honneur, Messieurs Dames de la Cour, mes salutations !

J'annonce d'emblée souhaiter me défendre par moi-même, les avocats flamands étant dans une situation de parti pris, je ne pourrais être correctement défendu par eux.

Hop, le ton était donné. Si Renaix espérait qu'un procès allait le calmer, il se foutait le doigt dans l'�il bien loin.

Il continua :

Bon, que me reproche-t-on vraiment ?

Pour le premier point, me reprocherait-on de trop vouloir noircir la réputation du Terrible Baron ? Ou bien, avec l'âge, aspire-t-il à plus de gentillesse et de bonté, et voudrait-il faire amende honorable de son noir passé ?

Trop facile. Attendons la suite.

Pour le second point, l'on me reproche une insulte en effet. Mais, pour situer un peu le contexte, le Général Slamjack venait tout juste auparavant de souiller la mémoire de mes parents que je n'ai connu. Autant dire que s'il ne l'avait point fait, je n'aurais pas rétorqué cette injure et ni vous ni moi ne serions ici en ce moment.

En reparlant et en repensant à ce moment où Ronse avait insulté sa mère et son père, Julien sentit son c�ur battre plus vite. C'était signe que la colère commençait à l'envahir à nouveau. Il plaisanta, plus pour se calmer que par pure envie de faire rire :

Z'avez pas à boire ? Je meurs de soif, et il fait étouffant ici !

Reprenant par après :

- Quant au troisième et dernier point, il rejoint en substance l'explication du deuxième. Juste avant, le Prédateur - désolé mais c'est lui-même qui le dit, celui-là - venait d'appeler à nous brûler, désignant les membres de notre mouvement politique qui étaient présents en nombre.

J'en ai terminé pour ma défense. Merci d'avoir pris la peine de bien vouloir m'écouter.

Il regarda le Juge, puis les jurés tour à tour, attendant qu'on l'autorise à se rasseoir.[/quote]
[quote]Réquisitoire de l'accusation

*Après avoir écouté la plaidoirie et les témoignages le procureur se leva et se tourna vers l'accusé*

Messire Julien789, que l'on vous provoque ou non n'est pas une raison pour insulter une personne qui en plus est noble de mérite pour les Flandres.
La loi est la même pour tout le monde, cependant au lieu de venir régler vos histoires au tribunal il existe d'autre moyen tel que la lice notre bon Roy nous en a procurer une exprès pour ceci (Et même si vous pouvez pas combattre en lice, c'est l'occasion de faire du bon RP).
Il vous insulte, vous l'insultez, vous l'insultez, il vous insulte. Le tribunal n'est pas une cour de récréation.

*se tourne en direction du Juge*

Votre honneur, Je demande la relaxe qu'ils aillent régler leurs problèmes ailleurs qu'ici.
Le plaignant porte plainte alors que lui aussi insulte l'accusé et vice versa, qu'ils règlent ça en lice au lieu de venir[/quote] faire perdre du temps aux magistrats
[quote]Dernière plaidoirie de la défense

*Il avait écouté avec intérêt le témoignage de Moon, qui venait corroborer le sien. Puis, le Procureur fit son réquisitoire, pour terminer avec le baron. Il n'en croyait pas ses oreilles de ce qu'il entendait.

Ce fut enfin son tour de parler à nouveau. Tout le monde s'attendait probablement à ce qu'il accepte sa relaxe, ainsi que celle du Prédateur.

"Simulacre de Justice", pensa-t-il en haussant les épaules*

Je n'ai qu'une seule chose à dire, et pour remettre les choses à leur place :

J'ai insulté, oui ! Je ne le nie pas. Mais, de par son éternel comportement turbulent, il *désignant du doigt Slamjack* ne mérite pas le respect dû aux nobles.

Il se targue d'être un "sanguin" : je le suis aussi.

*N'ayant rien d'autre à dire, ou plutôt se réservant certains éléments pour l'autre procès, il se rassit paisiblement,[/quote] en fixant Renaix*
[quote]La défense a appelé Moonflowerdemosel à la barre

Voici son témoignage :
Moonflower s�avance à la barre assez impressionnée par le lieu et l�ambiance solennelle qui y règne. C�est la première fois qu�elle met les pieds dans un endroit pareil.

Elle s�avance à la barre et s�incline respectueusement..

Votre honneur,

Je suis ici à votre demande pour vous relater ce qui s�est passé hier dans toute sa simplicité.
Dame Joie, tête de liste de notre parti, demandait simplement aux nobles flamands de se prononcer sur leur soutien ou leur non-soutien à notre parti.
Après quelques échanges avec d�autres interlocuteurs, nous vîmes arriver le Seigneur Slamjack, le visage grimaçant, qui, sans même nous saluer, nous attaqua de front en nous disant, je cite : « Mon soutien, vous pouvez vous le mettre où je pense ».
Le ton était donné mais Julien lui répondit simplement « Non merci ».
Le Baron noir, comme il aime à se faire appeler, mécontent de n�avoir pas pu obtenir de réaction plus vive, rétorqua, je cite toujours :
« Dommage que ta mère n'a pas eu l'occasion de dire "non", elle, quand un baudet dégénéré - ton père - l'a violée... »

Vous conviendrez, votre Honneur, que n�importe qui, à ces paroles, aurait défendu l�honneur de ses parents. Mais que neni, Julien, blessé, ne répliqua pas. Il marmonna tout juste dans sa barbe des mots que nous n�avons pas compris. Il restait maître de lui-même malgré cela.
Alors le seigneur Slamjack, n�obtenant toujours pas la réaction qu�il attend, continue ses provocations : « espèce de moitié de dégénéré », «sous paysan » « chien-chien », « Mais si t'as quelque chose à me dire, fais preuve de courage, vil nabot. »
Chaque homme a ses limites, votre Honneur, et chaque homme doit défendre son honneur. C�est était trop. Julien répliqua alors en traitant son parti de clownesque et d�autres gentillesses pas vraiment sympathiques, il est vrai, mais bien moins graves que celles de celui qui dépose plainte aujourd�hui.

Voyant la situation s�envenimer, j�intervins alors mais sans insulte.
Que n�avais-je pas fait !
C�est une pluie de jurons plus laids les uns que les autres que le seigneur Slamjack m�envoya à la figure. Je ne vous citerai que « dépravée », « honte de ta famille », « ribaude scandaleuse ». Il conseilla même de noyer ma « progéniture pouilleuse » et fit venir une faiseuse d�anges pour finir. (A ce propos� les faiseuses d�anges ne sont-elles pas condamnables elle-aussi ?). Bref.
Je vous avouerai que j�ai hésité moi-même à porter plainte contre Slamjack. Mais ce serait accorder trop de crédits à ses paroles honteuses et indignes de son rang.

Il repartit alors vers Julien, le traitant de « Misérable vermine poisseuse », traitant les Pafiens d�idiots et de simplets. Disant cette phrase, que Julien retournera ensuite contre lui, en nous montrant du doigt :
« Brûlons ce nid putride avant qu'il ne contamine notre prestigieux Comté! »
Il finit son discours par un geste obscène dans notre direction.

Sur les conseils de Joie, je préférai partir et rentrer chez moi pour me remettre de mes émotions.
Si Julien a répliqué ensuite ce n�était que pour se défendre, défendre mon honneur et celui des pafiens. On m�a conté qu�il avait tout simplement retourné les attaques de Slamjack contre lui.
Mais, de tout le temps où j�étais là, je l�ai trouvé d�une patience assez extraordinaire et d�un sang-froid dont peu de personne savent faire preuve face à une provocation aussi fortement poussée.

Pour tout vous dire, je suis effarée que ce soit le seigneur Slamjack qui dépose une plainte contre Julien. Le contraire m�aurait parut bien plus évident.

Voilà, votre Honneur, j�ai fini. Si vous avez besoin de précisions, je me tiens à votre disposition.[/quote]

[quote]L'accusation a appelé Slamjack à la barre

Voici son témoignage :
* Slamjack se lève du banc des accusés *

Votre Honneur, il y a un respect à avoir à l'égard de la noblesse. C'est un principe élémentaire et il est repris au sein de notre Corpus Législatif. On ne devient pas noble par la grâce de Dieu mais bien par un travail acharné au profit des Flandres. De cela découlent nos privilèges.

Que l'accusé et son témoin, dont la moralité est selon moi à remettre en cause, tentent de me faire passer pour le méchant est une basse[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
Procès ayant opposé Julien au Comté de Flandres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès ayant opposé Biloute au Comté de Flandres [Coupable]
» Procès ayant opposé Willibert au Comté de Flandres [coupable
» Procès ayant opposé Gillbert au Comté de Flandres
» Procès ayant opposé Didine59 au Comté de Flandres
» Procès ayant opposé Luciferum au Comté de Flandres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville et le Chateau de Bruges :: Chateau de Bruges - Kasteel van Brugge :: Tour de la Comtesse Mariemagnes - Justice Comtale :: Bureau du Juge :: Archives Judiciaires-
Sauter vers: